bcde





Orateurs invités


 English version

 

Maria Ina Arnone

Département de Biologie et d'Évolution des Organismes Marins
Stazione Zoologica Anton DohrnNaplesItalie

L'objectif principal du groupe de MI Arnone est d'élucider comment les réseaux de régulation génétique ont évolué pour guider divers processus organogénétiques.
Nous cherchons en particulier à comprendre quels sont les éléments qui contrôlent la différenciation de l'archentéron embryonnaire en un tube digestif larvaire tripartite complexe équipé de types cellulaires distincts qui régulent sa fonction. 

https://arnonelab.it

 

Patricia Beldade

cE3c: Centre pour l'Écology, l'Évolution, et les Changements Environmentaux
Faculté des Sciences, Université de Lisbonne, Portugal

J'ai obtenu un doctorat en biologie (évolution et développement) de l'Université de Leiden (Pays-Bas) en 2002. Je travaille actuellement dans le groupe de génétique évolutive du cE3c. Je suis professeur de génétique évolutive et développementale à l'Université de Lisbonne. Ma recherche en Eco-Evo-Devo combine des concepts et des approches de l'écologie, de la biologie évolutive et du développement, ainsi que de la génétique/génomique pour étudier les modèles et les processus qui sous-tendent la variation et la diversité phénotypiques. 
Mes recherches ont utilisé différents modèles d'insectes pour étudier des sujets tels que la base génétique de la variation intraspécifique et de la diversité interspécifique, les contraintes de développement, la nouveauté évolutive et la plasticité phénotypique.
Mes recherches actuelles sont guidées par deux objectifs primordiaux : 1) disséquer la base génétique de l'hétérogénéité phénotypique, y compris l'origine et le rôle des gènes nouveaux ; 2) comprendre l'impact des informations environnementales complexes sur la plasticité et l'adaptation, y compris dans le contexte du changement climatique.

https://ce3c.ciencias.ulisboa.pt/member/patriciabeldade

Guy Bloch

Département d'Écologie, Évolution, et Comportement
The Federmann Center for the Study of Rationality
The Hebrew University of Jerusalem, Israel

Les principaux intérêts de recherche de notre groupe sont l'évolution et les mécanismes qui sous-tendent la socialité et le comportement social, nous étudions les abeilles comme modèle. Pour étudier ces phénomènes fascinants et complexes, nous intégrons des analyses à différents niveaux, du moléculaire au social. Ces dernières années, l'un de nos principaux axes de recherche a été l'interaction entre les rythmes circadiens et le comportement social ("sociochronobiologie"), mais nous étudions également d'autres processus sociobiologiques importants tels que la division du travail liée à la taille chez les bourdons, l'évolution sociale de la signalisation des hormones juvéniles, l'interaction entre le sommeil et le comportement social, et l'implication de l'ARN non codant et de l'édition de l'ARN dans la plasticité comportementale.

https://guybloch.huji.ac.il

Wiliam Bourguet

Centre de Biologie Structurale
CNRS UMR5048 / INSERM U1054, Montpellier, France

Les récepteurs nucléaires (RN) sont les principaux régulateurs de l'expression génétique chez l'homme. Leurs fonctions biologiques dépendent de leur capacité à lier d'autres molécules telles que des ligands (hormones, vitamines, etc.), de l'ADN et des corégulateurs transcriptionnels. Ils sont également les cibles principales de nombreux perturbateurs endocriniens environnementaux qui imitent l'action des ligands endogènes et provoquent un large éventail de maladies. L'un des principaux intérêts du groupe est de parvenir à une compréhension détaillée des mécanismes impliqués dans la (dé)régulation de la signalisation des récepteurs nucléaires.

http://www.cbs.cnrs.fr/index.php/en/home-equipea5

Chris Bowler

Section Écologie et Biologie Évolutive, Institut de Biologie de l'École Normale Supérieure (IBENS), Paris, France
Coordinateur scientifique du programme Tara Océans

L'objectif général de ces études est de comprendre l'influence de l'environnement sur les génomes des plantes et des diatomées marines.
La capacité de répondre de manière appropriée à un environnement variable est essentielle pour la survie des organismes photosynthétiques dans les environnements terrestres et aquatiques. Les mécanismes par lesquels l'environnement peut influencer la structure et la dynamique du génome sont également susceptibles de jouer un rôle important dans l'évolution. Afin d'étudier ces processus, nous utilisons Arabidopsis thaliana comme modèle de plante supérieure et la diatomée Phaeodactylum tricornutum comme modèle de phytoplancton marin.
Chris Bowler est le coordinateur scientifique du programme Tara Oceans.

https://www.ibens.ens.fr/spip.php?rubrique36&lang=en

Steven Brown

Groupe de Chronobiologie et de Recherche sur le Sommeil
Institute of Pharmacology and Toxicology
Université de Zurich, 
Suisse

Nous étudions les mécanismes moléculaires des horloges biologiques des mammifères et la manière dont elles contrôlent le comportement et la physiologie. Notre approche est large et comprend tout, de la biochimie in vitro et la biologie cellulaire des cellules cultivées, aux modèles de souris transgéniques et knock-out, en passant par les études génétiques et cliniques impliquant des êtres humains.

www.sbrownlab.com

 

Graham Budd

Départment des Sciences de la Terre, Paléobiologie
Geocentrum
Uppsala, Suède

Mes travaux sont centrés sur ce que l'on appelle "l'explosion cambrienne", l'apparition rapide des principaux groupes d'animaux dans les archives fossiles il y a environ 520 millions d'années, avec une spécialisation dans l'origine et l'évolution précoce des arthropodes. Je m'intéresse également aux questions d'évolution à grande échelle, notamment l'évolution du développement et des organismes, et les modèles de diversification.

https://katalog.uu.se/profile/?id=N96-3875

 

Annika Guse

Centre pour l'Étude des Organismes (COS)
Université de Heidelberg, Allemagne

Les associations symbiotiques permettent aux organismes d'adopter de nouveaux rôles écologiques. En utilisant le modèle d'anémone Aiptasia, nous disséquons les mécanismes, l'écologie et l'évolution qui sous-tendent l'endosymbiose corail-algues pour apprendre comment les interactions moléculaires entre des espèces distinctes conduisent à des écosystèmes stables et complexes, qui ont co-évolué pendant des millions d'années.

https://guselab.de

 

Joëlle Rüegg

Professeure au Département de la Biologie des Organismes, Toxicologie Environnementale
Evolutionsbiologiskt Centrum EBC
Uppsala, Suède

Mes recherches portent sur la question de savoir comment l'exposition précoce à des substances chimiques perturbant le système endocrinien affecte le développement (neuro) humain par le biais de changements épigénétiques, c'est-à-dire des changements durables dans la régulation des gènes qui n'impliquent pas de modification de la séquence d'ADN.

https://katalog.uu.se/profile/?id=N19-1421

 

 

Kristin Tessmar-Raible

Professeure de Chronobiologie
MFPL/Centre for Molecular Biology/ Rhythms of Life Platform
Université de Vienne, Autriche

L'intérêt principal de mon laboratoire est d'étudier comment la lumière solaire et lunaire est détectée par le système nerveux et comment cette information lumineuse a un impact sur le traitement de l'information et les horloges endogènes des animaux.

https://www.maxperutzlabs.ac.at/research/research-groups/tessmar

 

 

Jack van Loon

Université d'Amsterdam, et Agence Spatiale Européenne (ESA), Centre de Technologie (ESTEC), Noordwijk, Pays Bas

Ancien président de l'Association européenne de recherche sur la faible gravité

https://npjmicrogravitycommunity.nature.com/users/80073-jack-j-w-a-van-loon



Site par ID-Alizés